Motor On Line
Notícias-

L’équipe a montré son niveau de performance en qualifications 4h Spa
Reportagem: Muriel Belgy
Barthez Competition

C'est avec une nouvelle livrée bleu-blanc-rouge flamboyante pour l'Oreca 07 #23 que l'écurie tricolore Panis-Barthez Compétition s'est présentée sur le circuit de Spa-Francorchamps au cœur des Ardennes ce week-end.

Après deux journées de travail intensif en essais privés et libres sur les 7 kilomètres de la piste belge, le team s'attaque aux qualifications samedi en début d'après-midi. Celles-ci sont confiées au Britannique Will Stevens sur l'Oreca 07 #23 qui s'adjuge brillamment la 2nde position et à Konstantin Tereschenko sur la #24 qui décroche la 12ème place (1ère Ligier).

Grosse déception ce dimanche pour la Ligier #24, qui, malgré un bon rythme affiché pendant la course, a dû abandonner. Une sortie de piste pour cause mécanique, une heure avant le passage du drapeau à damiers, a contraint le duo Tereschenko/Buret à rénoncer à passer le drapeau damiers.

L'Oreca 07 #23 du trio Stevens/Canal/Binder termine quant à elle à la 8ème place à l'issue de la manche.

La course de l'ORECA 07 #23 : Placé sur la 1ère ligne, le Manceau Julien Canal prend le départ aux côtés du leader Phil Hanson (United Autosports) et ressort du 1er virage à la 9ème place. Lors du retour du 1er safety-car l'Oreca 07 est en piste en 7ème position puis gagne une place au tour suivant. L'Autrichien Rene Binder prend son relais après 80 minutes de course et se lance en piste à la 8ème position. Il perd une place suite à un dépassement de Nicolas Lapierre (Cool Racing). Au retour du second safety-car, il restart à la 6ème place pour rendre quelques tours plus tard la voiture à Will Stevens qui s'attaque à l'ultime partie de la course. Suite à un excellent pit-stop de l'équipe, il ressort des stands le couteau entre les dents à la 8ème place mais fâcheusement un drive-through à 25 minutes de l'arrivée lui fait perdre le bénéfice des efforts fournis. Il passe finalement sous le drapeau à damiers à la 8ème place.

La course de la Ligier JS P217 #24 : Konstantin Tereschenko prend le départ à la 12ème position (1ère Ligier), conserve sa place et gagne une position dès le second tour, puis un autre deux tours plus tard, et se retrouve derrière l'Oreca aux mains de Julien Canal. Le pilote russe parvient à remonter sur lui au 9ème tour et s'affiche à la 9ème place après seulement 20 minutes en piste. Il concède par la suite une place au profit de l'Oreca de Paul-Loup Chatin (Idec Sport). Malheureusement quelques tours plus tard, Il doit rentrer au stand suite à un souci électronique et ce, juste avant la sortie du 1er safety-car. A son retour en piste, il s'affiche à la 14ème place. Après 32 tours et 1h15 de course, il ramène la voiture 12ème et c'est au tour de Timothé Buret - qui ressort des stands en 14ème position - de se lancer à l'assaut de la piste ardennaise. A la fin de son relais, le Français rend le volant à Konstantin à la 12ème place lors d'un second safety-car. Ce dernier repart à cette même place pour s'attaquer à son second relais. Très motivé à remonter sur les concurrents qui le précèdent, il enchaine les tours avec un très bon rythme et parvient à gagner une place. Malheureusement la déveine est de retour et il sort de piste à cause d'une défaillance technique une heure avant la fin de course et ne peut voir le drapeau à damiers. La Ligier JS P217 #24 est contrainte à l'abandon.

Simon Abadie - Team Manager :

« Ce week-end pour l'Oreca 07 #23 est très positif, malgré un résultat en course en dessous de nos attentes. L'équipe a montré son niveau de performance en qualifications avec Will Stevens. A deux reprises nous sommes les premiers chaussés en Dunlop. Le départ a été compliqué pour Julien Canal, on a perdu beaucoup de place dès le début et par la suite en relances après les safety car, on a eu du mal à réchauffer les pneus. On a également manqué de chance plus tard avec René (Binder) et Will (Stevens) avec entre autres, l'avant-dernier pit-stop qui ne s'est bien combiné avec le full-course yellow. Objectivement nous pouvions finir dans le top 5.

Concernant la Ligier JS P217 #24, Konstantin a fait un très bon début de course avec une grosse remontée sur le peloton de tête. Malheureusement dans un premier temps, le marshalling display s'est détaché et en voulant le remettre il a inopinément coupé le système électrique et a dû repasser au stand, perdant alors le bénéfice de ses efforts. Par la suite Timothé (Buret) a progressé en piste et était de plus en plus performant au fil des tours pendant son relais. Lorsque Konstantin a repris le volant en pneus neufs, il a été extrêmement rapide s'affichant même à plusieurs reprises comme l'un des meilleurs pilotes en piste en Dunlop. Par la suite, concernant sa sortie de piste, nous devons étudier le pourquoi de cette situation sur le plan technique. Pour l'instant nous n'avons pas encore tous les éléments pour l'expliquer.

Il reste une dernière manche le mois prochain à Portimao et nous comptons bien officialiser la qualité du travail de chacun par un beau résultat, les mécaniciens, ingénieurs et pilotes le méritent vraiment ! »

Notícias

Página inicial